Habillage de l'escalier par la peinture

Habillage escalier peinture

Publié le : 30 mars 20153 mins de lecture

Pour rénover un escalier en bois, la peinture reste l’habillage le plus pratique, la plus simple, mais aussi la moins onéreuse. Peindre un escalier en bois offre une seconde vie et un nouveau style à sa demeure. Pour bénéficier d’un magnifique design d’escalier, il ne vous reste qu’à réveiller votre sens de la créativité puis jouer avec votre imagination.

Avant de peindre un escalier en bois, prenez le temps de réfléchir sur le type de peinture qui s’adaptera le mieux à votre escalier. Pour bénéficier de marches robustes et durables, vous pouvez choisir entre une coloration conçue spécialement pour les bois, ou une teinte acrylique. Pensez aussi à la couleur la plus conforme à vos marches. Si votre escalier n’est pas très exposé à la lumière, il reste préférable d’orienter son choix sur des coloris plus clairs comme le jaune, le blanc ou le doré. Dans le cas contraire, privilégiez les nuances fraîches semblables aux verts ou aux bleus. En tout cas, quelle que soit votre sélection, il faut savoir qu’un double revêtement de peinture demeure suffisant pour rénover un escalier en bois. Si vous le souhaitez, vous pouvez recouvrir la coloration de votre escalier avec une couche de vitrificateur. Avant de procéder à la peinture de l’escalier, il est obligatoire de vérifier l’état des marchepieds. Pour des marches ayant l’habitude d’être cirées, le nettoyage avec un produit tel que la térébenthine s’impose afin de dégager définitivement les empreintes de la cire. Si l’escalier expose déjà une trace de peinture, il faudra le poncer avant d’appliquer la nouvelle teinte. Si par malchance votre escalier présente quelques fissures ou éraillures, remplir les vides avec une pâte à bois deviendra nécessaire. Lorsqu’enfin l’escalier est prêt à être peint, il faudra entamer avec l’habillage de la main-courante, puis passer par la rampe d’escalier et terminer avec les marches et les contremarches. L’idéal serait de commencer la peinture escalier aux plus hauts niveaux. Après la première couche de peinture, il faut respecter le temps de pose. Une fois la peinture bien sèche, vous pouvez procéder à l’application du deuxième revêtement. L’effet d’une teinte sur vos marches variera en fonction du matériel que vous avez employé. En utilisant une seule et même couleur, le résultat sera différent pour une apposition avec du chiffon, de la brosse et de l’éponge. Sachez qu’en pigmentation, tout est permis. Si vous rêvez d’un design d’escalier hors du commun, n’hésitez pas à jouer avec les nuances. Bien sûr, rien ne vous obligera à peindre vos marches et contremarches avec le coloris semblable. Vous pouvez très bien varier les teintes selon vos inspirations et le style que vous souhaitez pour votre maison.

Conseils pour bien choisir un artisan ?
Rangement sous escalier : utilisez l’espace sous l’escalier

Plan du site