L’escalier extérieur résistant aux variations de température

escalier extérieur

L’escalier est l’une des pièces centrales d’une maison. Notamment parce qu’il permet d’accéder à certaines parties de cette dernière. Quand il est extérieur, l’escalier doit toutefois répondre à certaines exigences techniques et matérielles pour présenter une certaine résistance. Résistance contre les conditions climatiques principalement et être construit selon certaines normes.

Lorsqu’on construit un escalier extérieur design, on a généralement le choix entre plusieurs matériaux comme le bois, le béton ou le métal. Le béton reste le matériau le plus utilisé parce qu’il est facile à entretenir. En effet lorsqu’on installe un escalier extérieur, il est nécessaire de prendre en compte les conditions climatiques et les variations de températures de l’environnement ambiant. La construction d’un escalier pose également d’autres contraintes plus techniques. Les dimensions de l’escalier plus particulièrement devront être prises en compte et il est important de délimiter des points d’appui au sol. Un trou d’au moins de 15cm et de 10cm de profondeur doit ensuite être creusé pour y fixer ces points d’appuis et enfin une dalle de béton pour renforcer l’escalier doit être coulée autour. Le choix du béton pour faire son escalier extérieur pose une autre contrainte si l’on ne dispose pas des contraintes nécessaires. Le coffrage et la structure métallique ne sont pas choses faciles. Toutefois, le revêtement lui peut être à la portée de tous en fonction du choix que ce soit en carrelage ou dalle ou pierre naturelle ou encore reconstituée. Certains fabricants d’escaliers en proposent en kit que ce soit en bois traiter, en métal ou en béton. Poser un escalier en kit s’avère alors plus simple, il reste toutefois les contraintes de dimension. Des précautions sont ainsi de mise lorsqu’on fait le choix d’un escalier extérieur en kit. Pour garantir la bonne construction d’un escalier situé en dehors de la maison, il faut respecter certaines conditions obligatoires. Entamer le chantier à la saison sèche, travailler dans une température en-dessus de 5°C et prévoir une pente de 1cm pour l’évacuation de l’eau sont entre autres les conseils de base. Il faut également tenir compte du milieu dans lequel va être construit l’escalier et le choix des matériaux utilisés. Pour un escalier en bois, le traitement anti-putrescible et pour un escalier en métal, le traitement anticorrosion, sont des précautions à prendre nécessairement. L’hiver venu, la taille de marches est également importante. Le mieux est de prévoir 35 à 40cm de profondeur. La rampe aussi s’avère obligatoire.

Escaliers sur mesure : contacter un fabricant spécialisé en Belgique en ligne
Des modèles d'escaliers en colimaçon