Règlementation des escaliers de secours

escaliers de secours

Afin de garder cet esprit de sécurité dans les immeubles ou centres accueillant du public, les principes de l’urbanisation mettent en avant des suites de normes à respecter. L’existence des escaliers de secours fait partie de ces règles. Un dispositif qui est également, soumis à des cadres légaux.

Un escalier de secours est prévu afin de garantir aux résidents ou locataires d’un immeuble, une évacuation en toute sécurité en cas d’urgences ou de sinistres soudains. Ce dispositif n’est pas très courant dans les maisons individuelles ou disposant de peu d’étages, par contre, la loi stipule que les habitations construites avec plusieurs étages doivent toutes en avoir. En ce sens, il existe des règlementations non obligatoires et obligatoires, dans la pose de ce dispositif de sécurité. Faisant partie de ces normes facultatives par exemple, son emplacement, les matériaux de construction ou encore, le choix même de l’escalier à installer. En outre, cet escalier d’évacuation doit se trouver à l’extérieur, il doit donc être en mesure de résister aux changements de température et les aléas climatiques. Cependant, si l’immeuble contient un sous-sol, dans ce cadre, il existe un autre escalier de secours appelé escalier sous-sol. Ce dernier doit être large pour permettre une évacuation facile des personnes ou des marchandises. Ensuite, ce type d’escalier peut être construit à base de bois inaltérable ou de béton, mais l’escalier en fer reste le plus fréquemment utilisé en ce sens. Par ailleurs, tous les grands immeubles dans le monde avantagent ce genre de structure métallique, car il est facile à mettre en place, robuste, aérée et surtout propose énormément de choix hélicoïdaux. Il existe aussi de multiples choix de colimaçon de secours. On peut distinguer une conception standard et celle avec des designs spécifiques. Cette option dépend du plan de l’immeuble et du budget du propriétaire. À part ces normes éventuelles, les escaliers de secours doivent tous respecter des réglementations obligatoires, telles que la hauteur de la marche et celle du garde-corps. Il y a aussi le nombre de paliers repos qui doit être de « 1 » à chaque vingt-cinq marches. La largeur des escaliers doit être également égale ou supérieure à 0,80 m. Et enfin, depuis quelques années, ce type d’escalier doit aussi être accessible aux personnes à mobilité réduite. Néanmoins, si cet escalier de secours n’est pas installé dans les normes ou mal entretenu, il est considéré par l’État comme inexistant.

Escaliers sur mesure : contacter un fabricant spécialisé en Belgique en ligne
Des modèles d'escaliers en colimaçon